La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s’abstenir, se taire pendant cinq ans.
Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l’Etat, mais sur celles de la Région, de la commune, de la coopérative, de l’association, de la profession.
Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leurs propres faiblesses et cèdent bientôt soit aux tentations de l’arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis…
La démocratie n’est efficace que si elle existe partout et en tout temps.

 

[Pierre MENDES-FRANCE]

Cet espace est réservé aux publications abordant les questions de citoyenneté et de démocratie.

 

« Le Parlement des invisibles » publié en 2014 par Pierre Rosanvallon. Une anticipation au mouvement des gilets jaunes ?

En 2014 lors de sa publication aux Editions du Seuil, Pierre Rosanvallon crée le site « Raconter la vie » qui a l’ambition de voir les vies ordinaires racontées, les voix de faible ampleur écoutées, la réalité quotidienne prise en compte.

« Raconter la vie » décrit ces « misères cachées » et ces « détresse insoupçonnées » qui fracturent la démocratie.

En savoir plus : http://www.raconterlavie.fr/

06 février 2019

 

Publication - « Vous êtes filmés ! Enquête sur le bluff de la vidéosurveillance. » Laurent Mucchielli - Editions Armand Colin.

Selon l’éditeur, la vidéosurveillance a connu un succès fulgurant en France à partir des élections présidentielles de 2007, sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy et François Fillon. Cette technologie a été présentée comme une contribution majeure à la fois à la prévention et à la répression de la délinquance et du terrorisme. Mais cette promesse sécuritaire, activement entretenue par les industriels de la sécurité, relève-t-elle du mythe ou de la réalité ? À quoi sert vraiment la vidéosurveillance ? Après avoir enquêté dans trois villes françaises emblématiques, Laurent Mucchielli dresse un constat sans appel : la vidéosurveillance n'est pas et ne sera jamais un outil important de lutte contre la délinquance et encore moins contre le terrorisme. Dissiper les écrans de fumée, percer à jour le « bluff technologique » des industries de sécurité, le gaspillage de l'argent public et la démagogie politique : tels sont les résultats de cet essai sans concession et profondément citoyen.

17 mai 2018

Publication - « Peuple citoyen, la démocratie, le défi de notre temps » Jean Claude Mairal – Editions Arcane 17

« Notre pays est en pleine crise de confiance et de doute sur son avenir, expression de la crise économique, sociale, morale et politique que nous connaissons.

Dans un monde en pleine mutation, nos concitoyens ne font plus confiance aux politiques comme le montre le résultat des élections de ces dernières années. Ce qui est grave de danger pour la démocratie. Pour faire face à cette situation, mortifère pour l'avenir de notre pays, il est indispensable de repenser l'exercice de la politique en redonnant tout son sens à la démocratie qui est le pouvoir du peuple, par et pour le peuple. Il faut faire vivre partout dans tous les territoires, du local au mondial ce que je nomme, démocratie participative pour une citoyenneté active.

La démocratie participative pour une citoyenneté active n’a pas une valeur en soi et n’est pas une simple recette parée de toutes les vertus. C’est plus profondément une révolution culturelle qui est proposée, une métamorphose, selon l’expression d’Edgar Morin, à l’opposé de l’individualisation et de la personnalisation du pouvoir, engendrées par la Constitution de la Ve République et la décentralisation telle qu’elle a été faite. C’est en permettant à notre société d’être pleinement démocratique que nous favoriserons l’émergence d’une société plus solidaire, plus juste et plus respectueuse de l’environnement.

Rien de bon ne pourra se construire sans le peuple, ni contre lui. La démocratie est donc plus que jamais le moyen et le but de tout projet de transformation sociale, économique et écologique ».

21 mars 2018

Publication - « Mortelle transparence » Denis Olivennes- Mathias Chichportich. Editions Albin Michel.

La transparence est devenue  totale, rien n’y échappe : nos déplacements, nos achats, nos goûts, nos maladies, nos échanges, nos conversations. Une analyse que la révolution numérique fait peser sur nos libertés…

Peut-on encore inverser le cours des choses? 

 

En savoir plus…https://www.nouvelobs.com/societe/20180214.OBS2205/la-transparence-notre-nouvelle-servitude-volontaire.html

 

18 février 2018

"Après l’ouragan, un vent de polémique."

Le billet de Gilles DEBERNARDI publié dans le Dauphiné Libéré du 11 Septembre 2017: « Dans les années 80, lors d’un rude hiver fatal à plusieurs SDF, des énergumènes avaient organisé une manifestation parodique….

 « Froid, assassin, Mitterrand complice ! » proclamaient leurs banderoles d’humour noir. Pour un peu, avec Irma, quelques intrépides rejoueraient la même scène. Mais au premier degré, cette fois. À peine l’ouragan passé, la polémique surgit. Sauf à confondre Jupiter et Éole, on ne saurait pourtant rendre Macron responsable des vents dantesques qui ravagent la Caraïbe. Marine Le Pen, qui aime tant « nos compatriotes des Antilles », ne va pas jusque-là. Elle profite néanmoins du drame pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement : « Rien n’a été prévu, ni anticipé ». Et de pointer l’amateurisme, l’insuffisance des secours, « l’effondrement de nos moyens militaires »... Voilà qui explique tout le désespoir des habitants de Saint-Martin : « La France se montre incapable d’assurer leur protection ». On les aurait laissés seuls, ou presque, face à la catastrophe naturelle et les pillages qui s’ensuivirent.

C’est l’avis du FN, un rien outrancier. En dépit d’une mer déchaînée, la blonde de Saint-Cloud semble surfer sur le malheur des démunis. Éric Ciotti, dénonçant “ une grave défaillance de l’Etat ”, ne tarde guère à lui emboîter le pas. Puis Jean-Luc Mélenchon, qui réclame illico « une enquête parlementaire ». L’Insoumis en chef se défend néanmoins de vouloir « jeter des pierres » à quiconque. Il s’agit juste de « réfléchir sérieusement », dans la concertation, pour mieux se préparer à affronter les cyclones. De fait, pourquoi pas ? Reste que l’urgence, à l’instant présent, commande plutôt de se concentrer sur l’aide et la solidarité. Les tribunaux politiques se réuniront plus tard.

11 septembre 2017

Initiatives citoyennes et transition écologique. Théma - Juin 2017

Nombre d'initiatives de la société civile inventent au quotidien dans les territoires, des chemins, des projets, expérimentent des usages et des pratiques de vie reliés aux ressources locales ...

Lire la suite sur Initiatives citoyennes et transition écologique : quels enjeux pour l’action publique ?

30 juin 2017

Publication - « Argent, morale, politique », un essai de René Dosière Editions du Seuil.

Député de l’Aisne durant cinq législatures, ne briguant pas de nouveau mandat en 2017, spécialiste de la gestion des finances publiques, René Dosière a déjà publié « L’argent caché de l’Elysée" (2007), « L’argent de l’Etat » et « L’Etat au régime » (2012). Parmi les propositions avancées vers plus de rigueur, de transparence et de contrôle démocratique, on relève: la suppression du cumul des indemnités, l’instauration du mandat unique, les mesures pour en finir avec la « carrière" politique, la limitation des mandats dans le temps, le contrôle des finances des partis. Autant de sujets d’une brûlante actualité.

25 mars 2017

"Et si on prenait – enfin ! – les électeurs au sérieux" aux éditions Temps présent.

Jo Spiegel Maire de Kingersheim dans le Haut-Rhin depuis 1989, explique, sous la forme d’entretiens, ses  méthodes pour impliquer les habitants dans les décisions qui concernent leur ville.

 

Extraits

…"A l’issue de (mon) premier mandat, je prends conscience cependant que la démocratie ne peut se contenter d’informer les habitants de ce qui est entrepris par la municipalité. Cette action est nécessaire, mais largement incomplète au regard de ce qui apparaît pour moi comme une insuffisance et comme une exigence: devoir associer les citoyens au processus de décision. C’est la période où je prends conscience des limites d’une démocratie descendante du haut vers le bas …

 

…Dans une démocratie formelle telle que la nôtre, on se limite à créer le désir de participation au moment des élections. On voit aujourd’hui le résultat: une abstention de plus en plus forte et un vote de défiance à l’égard de ceux qui ont des responsabilités. La démocratie effective doit être continue, réelle et donc participative. Elle ne se réalise pas seulement au moment de voter, mais dans tout l’intervalle des élections. Elle fait le pari de l’intelligence collective, et d’une citoyenneté active. Elle vise à mieux décider et à mieux agir ensemble. Elle professe que c’est dans cette démarche exigente faite de débats et d’élaboration partagée, que les choses peuvent réellement changer, dans l’intérêt de tous. Elle n’oppose pas la vérité des uns, les représentants, et celle des autres, les représentés. Ce n’est pas parce que les élus sont élus qu’ils ont la science infuse. Et ce n’est pas parce que les habitants ne sont pas élus qu’ils détiennent la vérité. Ce serait en effet une erreur d’opposer le mouvement d’en bas et le mouvement d’en haut, et d’isoler davantage encore les mouvements citoyens et les élus. Ce qui me paraît essentiel c’est de faire se rencontrer les différentes ressources démocratiques de plein pied. C’est une conception horizontale des politiques publiques, la pierre angulaire en est la capacité de construire ensemble du commun.

Pour cela, la première responsabilité du politique, c’est de créer du désir de participation. Ce n’est pas naturel, tant la société a été biberonnée à la seule offre électorale…

« Le Coup d’Etat citoyen » Dans leur ouvrage Elisa Lewis et Romain Slitine,

recensent les nombreuses initiatives permettant de sortir de l'actuelle crise démocratique en rappelant aux citoyens qu'ils sont eux aussi acteurs de la transition démocratique de demain. Edition la Découverte

« Darwin, Bonaparte et le Samaritain une philosophie de l’histoire »

Optimiste sans être candide, Michel Serres nous convie à changer le regard que nous portons sur notre propre histoire.

Michel Serres – Editions Le Pommier

Les communes nouvelles, histoire d’une révolution silencieuse. Raisons et conditions d’une réussite

Rapport d’information de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat ( Christian Manable et Françoise Gatel Sénateurs) 

http://www.senat.fr/notice-rapport/2015/r15-563-notice.html

Publication du livret de la citoyenneté à l'initiative de La CLEF* à l'occasion du 70ème anniversaire du premier vote des femmes, principalement destiné aux garçons et aux filles en âge de voter

Une longue marche sur les chemins de la conquête du droit de vote et de la citoyenneté, de la monarchie absolue au suffrage censitaire puis universel, du droit de vote des femmes et à leur éligibilité, de l'acquisition de la citoyenneté européenne jusqu'à l'engagement des jeunes, garçons et filles.

 

Voir le contenu: http://www.clef-femmes.fr/images/stories/ress-thematique/livret%20clef.pdf

Le Bon Gouvernement

Après La Contre-démocratie, La légitimité démocratique, La société des égaux, Pierre Rosanvallon vient de publier le quatrième volet de son enquête sur les territoires de la démocratie.

Pierre Rosanvallon - Editions du Seuil

Faire (re) naître la démocratie

Selon Jean Laversanne, plus que jamais « le parti de l’abstention est en plein essor, il est temps de repasser par la case « citoyenne » et de retrouver le bon sens démocratique. »

Ouvrage collectif ( Pierre Olivier Archer, Jean Laversanne, Guillermo Martin, Patrick Plantier, Jo Spiegel) - 2013 Editions Chronique sociale.

Plaidoyer pour en finir avec le millefeuille territorial

Parmi les propositions avancées, les intercommunalités seraient appelées à devenir « des collectivités de base dont les communes membres seraient de simples circonscriptions de proximité. » Par ailleurs, il est suggéré le maintien de moins de cinquante départements : suppression dans les zones fortement urbanisées, maintien dans les zones faiblement peuplées.

Eric Giuily et Olivier Régis - Editions de l’Archipel.

Please reload

Consulter autrement- Participer effectivement

Le thème du rapport public du Conseil d'État - la participation des citoyens à la prise de décision publique – porte sur une question transversale centrée sur le renouvellement des procédures et intéressant l’ensemble de l’activité de l’administration.

Rapport public 2011 - Conseil d’Etat - Diffusion La Documentation française

Indignez- vous !

Un peuple d'indignés qui prend corps, de Madrid à New York, en passant par Tunis, Tel Aviv, Homs, Tokyo, Santiago...Stéphane Hessel y précise ses positions sur Israël, la Palestine, rend un hommage exceptionnel à l'inventeur des Nations unies, le président américain Franklin Roosevelt

Stéphane Hessel - Editions Indigène

L’Etat au régime. Gaspiller moins pour dépenser mieux

L'Etat, mais aussi les collectivités territoriales, doivent donner l'exemple. En ces temps de crise, la transparence de la gestion publique est une nécessité morale, politique, économique. C'est donc une urgence. La méthode Dosière est simple, concrète et rapidement applicable.

René Dosière - Editions du Seuil

Please reload

Radicaliser la démocratie - Propositions pour une refondation

Une réflexion sur la démocratie et ses caractéristiques fondamentales comme la pratique des droits fondamentaux, l'expérience de la liberté et l'exercice par les citoyens de leurs droits dont celui de concourir personnellement à la formation de la loi..

Dominique Rousseau - Editions du Seuil

Vers la sobriété heureuse

Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années 1950, lorsqu'il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu'a commencé à dessiner sous ses yeux ce que l'on nommera plus tard les Trente Glorieuses. En France, il contemple un triste spectacle : aux champs comme à l'usine, l'homme est invité à accepter une forme d'anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique.

Pierre Rabhi - Editions Actes Sud

Osons : Plaidoyer d’un homme libre

Ce manifeste écrit par Nicolas Hulot est un cri du cœur, un plaidoyer pour l’action, un ultime appel à la mobilisation et un coup de poing sur la table des négociations climat avant le grand rendez-vous de la COP21 en décembre 2015. Il engage chacun à apporter sa contribution dans l’écriture d’un nouveau chapitre de l’aventure humaine, à nous changer nous mêmes et par ce biais à changer le monde

Nicolas Hulot - Editions Les liens qui libèrent

Please reload